Le classement de l’imposture

Je vous préviens cet article n’a rien à voir avec #changerlemonde du coup j’y ai mis une grosse quantité de LOL parce qu’il ne faut surtout pas oublier de rigoler dans la vie (Ca y est ce blog commence déjà à basculer dans l’anarchie, PUTAIN, je m’étais pourtant juré… !).

J’ai zété mise au défi par une de mes amies facebook (qui est également une de mes amies de chair et d’os d’ailleurs, rassurez-vous) de citer les 10 livres qui m’ont le plus marquée dans ma vie.

Je me suis dit qu’à défaut d’un statut facebook affreusement long que personne ne lira, ça pourra toujours faire un article de blog (que personne ne lira non plus mais bon).

J’ai donc beaucoup réfléchi a la possibilité de faire un classement LOL avec des livres du type Martine a la ferme, Chair de Poule numéro 53 ou encore Twilight mais comme ça faisait vraiment trop téléphoné genre la meuf qui a pas de personnalité et qui fait des blagues beaucoup trop obvious je ne connais pas 10 livres de ce type, je vais vous livrer mon vrai classement.

Par contre j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop de vous décevoir une fois de plus en dévoilant a la face du monde que je ne suis rien d’autre qu’une grosse imposture : j’ai fait un bac L, une hypokhâgne et même une khâgne (comme si un an au service de la cause des triple-agrégés de grec moderne-latin ancien-sanskrit ca suffisait pas). J’ai donc toujours clamé avec beaucoup de sérieux que j’étais une personne littéraire mais en faisant mon classement je me suis rendue compte que je n’avais lu que des romans de plage pendant toute ma vie (Heureusement, j’ai sauvé l’honneur en retirant de justesse Marc Levy et Anna Gavalda du classement…).

Anyway, voilà la liste des dix vingt-trois (ahem) livres-de-ma-vie :

La Petite Maison dans la Prairie (9 tomes) de Laura Ingalls Wilder

(si vous lisez ce blog, je ne vous apprends rien)

Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos

(bon clairement celui-là, je l’ai mis pour faire genre je ne suis pas totalement un leurre, oui-oui j’ai lu les Grands Classiques et j’ai particulièrement kiffé ceux qui faisait l’éloge de la débauche et du libertinage proposaient un système énonciatif intéressant)

Des Cornichons au Chocolat de Stéphanie

(c’est l’histoire d’une meuf qui se fait des sandwichs nutella-pickeuls. Elle a un chat qui s’appelle Garfunkel, elle fait des listes de tous les trucs bizarres qu’elle fait pour se faire remarquer (les susmentionnés sandwichs notamment) et elle bade parce que toutes ses copines ont leur règles et pas elle) (C’est génial).

Moon Palace de Paul Auster

(parce j’ai toujours rêvé de faire les poubelles de Central Park et de me faire sauvé par une jolie fille originaire d’un pays où les gens mangent beaucoup de riz) (et aussi pour ce moment où le mec disserte pendant 3 pages sur un jaune d’œuf) (LOL)

Autant en emporte le vent de Margaret Michell

(même si j’ai jamais vraiment compris pourquoi cette bonnasse de Rhett Butler était à ce point en kiffe sur cette connasse de Scarlett O’Hara. J’en ai conclus qu’elle devait avoir des gros seins)

Les fourmis, Le jour des fourmis et La révolution des fourmis

de Bernard Werber (la vérité c’est vraiment bien mais si aujourd’hui ce bon Bernard n’écrit plus que des livres avec papillons, étoiles et paradis dans le titre… #cheesyland)

Un monde sans fin de Ken Follett

(pour les scènes hot la trop belle histoire d’amour entre Carris et Merthin)

L’enchanteur de Barjavel

(parce que j’y ai appris que Merlin l’Enchanteur, vous savez le vieux qui fait voler des objets dans le film de Disney, eh ben il avait eu une petite copine, une vraie : la fée Morgane) (eh si, ça vous en bouche un coin non ? Ils étaient amoureux genre big time)

Tous les Tintins de Hergé

(mais surtout On a marché sur la lune, Tintin au Tibet et Vol 714 pour Sydney parce que j’ai aussi toujours rêvé de grimper l’Everest, de faire un trip en soucoupe-volante et d’aller sur la Lune) (j’ai beaucoup d’ambition)

Et bien sûr Harry Potter de JK Rowling

(surtout le dernier qui reste le meilleur livre de tous les temps et de tout l’univers interstellaire même si ***SPOILER ALERT*** Fred meurt et que je ne m’en remettrais jamais) (et George non plus)

Je suis peut-être une imposture mais je trouve que j’ai vachement bon gout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s