Hasta la vista

J’en avais un peu marre du Tiers-Monde.

Du coup j’ai décidé de rendre l’antenne et d’aller chiller tranquilou à Paname city quelques jours (and cie, enfin en France quoi, je ne vais pas vous énumérer la liste des bleds pommés du Nord de la France ou je vais passer mes vacances).

Donc à l’heure où je vous écris je suis en direct de Po Chen Tong airport (c’est l’airport de Phnom Penh tavu) en train d’attendre sagement l’heure d’embarquer de mourir de peur recroquevillée sur ma chaise en métal.

Il faut dire que moi quand je prends l’avion je ne fais pas trop la maligne.

Enfin tu me diras cette fois j’ai plutôt bien assure le coup en réservant un vol sur une compagnie qui fait plutôt le consensus mondial : Qatar Airwaves.

A ce propos j’avais une blague trop LOL à faire mais je ne la ferai pas. Figurez-vous que quand je prends l’avion j’aime bien faire des blagues pour dédramatiser la situation (oui, c’est dramatique les gars, je vous signale que prendre l’avion, jusqu’à preuve du contraire, c’est encore le meilleur moyen de se crasher en avion, d’autant plus que c’est un peu la mode en ce moment…). Et puis je me dis que comme ça je conjure le sort, le mien et celui de tous les passagers (qui ne sauront jamais à qui ils doivent leur bonne fortune mais ça ne me dérange pas trop). Mais cette blague-là, j’ai vraiment trop peur qu’elle m’attire pour de vrai les foudres divines. Enfin bon Ich’Allah je vais arriver saine et sauve (et j’espère vraiment qu’il le veuille…).

En tous cas, jusqu’à présent tout va bien : ma valise n’a pas été remplie avec des kalachnikovs cosaques ou de la cocaïne entre le moment où je l’ai descendu du tuk-tuk et le moment où elle a été emportée sur le tapis roulant, comme je le craignais. La porte d’embarquement 9 ¾ 8 existe bel et bien et le vol affiché va bien à Doha, comme je l’espérais. Je n’ai pas été retenue aux douanes pour visa expire depuis 18 mois ou transport d’objets dangereux dans mon bagage-cabine (un chapeau avec des plumes ou un roman d’Honoré de Balzac) comme je le redoutais…

Suis-je une personne irrationnelle ? Je vais méditer sur la question pendant le vol. Je vous dis quoi dans 15 heures.

PS : Si cet article est la dernière trace que je laisse sur le web international, bof je m’en contenterais ça aurait pu être pire… (cf. mon article précèdent sur de sombres histoires de menstrues)

See you when you see me*

*= blague préférée des Cambodgiens, ça les fait trop LO-LER (ils vont me manquer ces loustics)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s