Mon collier aux 5 griffes

Pendant mon enfance, j’ai dévoré avec passion tous les albums de Rahan plusieurs dizaines de fois.

Rahan, ça se passe au néolithique (même s’il y a encore des dinosaures, c’est le côté un peu folklore de la BD) et ça raconte l’histoire d’un homme dont le clan a été décimé par une éruption volcanique lorsqu’il était enfant et qui, depuis la terrible catastrophe, parcourt le monde, allant de clan en clan à la rencontre de ses frères, les hommes. Il n’a aucune famille et aucun véritable ami mais il se sent appartenir à la grande famille de « ceux-qui-marchent-debout ».

Doté d’une grande intelligence pratique et d’un sens de l’observation hors du commun, Rahan s’inspire continuellement des merveilles de la nature et met sur pied les inventions les plus folles pour faire face aux obstacles qu’il rencontre sur son chemin et répondre à ses besoins et à ceux de ses frères.

Esprit libre, il n’hésite pas à aller avec virulence à l’encontre des croyances irrationnelles et des superstitions idiotes inculquées à des hommes crédules par des sorciers malveillants pour asseoir leur supériorité ou celle de leurs complices.

Bref, Rahan c’est un peu l’homme sage et bon par excellence.

Afficher l'image d'origine
Et en plus, il est sexy 😉

Avant de mourir, son père adoptif, Crâo, lui lègue un collier de 5 griffes d’ours représentant 5 qualités humaines : le Courage, la Générosité, la Loyauté, la Ténacité et la Sagesse.

Tout au long de sa vie, Rahan s’efforcera de respecter ces qualités. Elle le guideront sur le droit chemin et feront de lui un homme meilleur.

Afficher l'image d'origine

A la faveur d’un week-end chez Papa et Maman, je me suis replongée, dans ma chambre de petite fille, dans un album de Rahan et j’en suis venue à réfléchir à ces 5 qualités humaines, ces 5 forces inspiratrices de Rahan pour devenir un homme meilleur jour après jour.

Je me suis dis que je n’avais pas besoin d’être un héros de BD en slip en peau de puma pour m’en trouver 5 qui seraient à moi et que, même si je ne serais jamais aussi parfaite que Rahan, qui de toutes façons reste un personnage fictif (ce qui reste quand-même le grand traumatisme de mon enfance, le jour où j’ai réalisé que je ne pourrais jamais me marier avec lui), je pourrais toujours m’en inspirer pour me guider dans ma vie – toute réelle celle-ci.

J’ai réfléchi et j’ai trouvé les 5 griffes de mon collier à moi. Les 5 qualités humaines que je juge important de développer, chez moi, aujourd’hui, pour devenir un homme meilleur une déesse.

Il s’agit de ***roulements de tambour***:

L’Humilité
La Bienveillance
La Légèreté
La Modération
La Vigilance

Késako?

L’Humilité, c’est la capacité à reconnaître que l’on est un humain parmi tous les humains et à ne se traiter, en aucun cas, comme supérieur à qui que ce soit. C’est la capacité de se dire que, comme tout le monde, on fait des erreurs, on en a fait dans le passé et on en fera encore. C’est la faculté de ne pas prendre les gens de haut en se basant sur leurs opinions, leur apparence, leur comportement et à traiter tout le monde comme un égal.

L’Humilité, c’est être conscient que l’on se trompe toute sa vie, que ce qu’on croyait vrai hier ne l’est plus aujourd’hui, que ce qu’on croit vrai aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain et que, par conséquent, il faut se donner le droit à l’erreur pour avancer. C’est savoir qu’on ne peut pas toujours avoir raison et que les opinions que nous nous forgeons, même si nous y croyons dur comme fer, sont parfois bien éloignées de la vérité. C’est ne pas vouloir à tout prix que tout le monde adopte le même point de vue que le nôtre. C’est aussi reconnaître que nos erreurs peuvent faire du mal autour de nous et qu’il faut savoir les avouer et demander pardon pour le tort causé.

L’Humilité, c’est savoir aussi ne pas faire tout un plat de ce que l’on est, de ne pas accorder trop d’importance au « Moi », à notre identité, à nos réussites comme à nos échecs, à ce dont on est fier et à ce dont on a honte, à nos avis, à nos principes, à notre vision des choses. A savoir se dissocier de tout cela, minimiser son ego, lui accorder une moindre importance.

Posséder l’Humilité, c’est savoir reconnaître que l’on ne sera jamais parfait mais continuer d’y tendre.

La Bienveillance, c’est l’humilité appliquée aux autres. Lorsque l’on voit dans l’autre un égal, on comprend que, tout comme pour nous, son objectif dans la vie est d’accéder au bonheur et de se libérer de la souffrance. Quelque soit le moyen employé, c’est toujours ce but qui est recherché. Aristote disait que le bonheur est « le seul but que nous recherchons pour lui-même et jamais pour une autre fin » (je suis assez d’accord avec lui).

Nous ne partageons pas avec l’ensemble de l’humanité les mêmes aspirations, mais nous aspirons tous au bonheur et essayons tous de nous débarrasser des mêmes poisons mentaux auxquels nous sommes en proie (peurs, jalousie, colère, avidité, tristesse…).

La Bienveillance c’est la capacité à pardonner aux êtres les plus malveillants leur comportement en comprenant que la cause de leur méchanceté est bien souvent les blessures et les dysfonctionnements qu’ils portent en eux et qui les torturent. Personne ne prend réellement plaisir à faire du mal à autrui. En faisant du mal à autrui, on se fait aussi du mal à soi.

Pour autant, la Bienveillance n’est pas la tolérance car elle n’exclue pas que l’autre puisse changer. Elle n’est pas l’acceptation résignée que les êtres et les gens ne changeront jamais mais l’acceptation sereine qu’ils sont tels qu’ils sont pour le moment.

Enfin la Bienveillance s’exerce aussi face à soi-même car, avant de pardonner à quiconque, il faut savoir se pardonner à soi. Avant d’accepter quiconque, il faut savoir s’accepter soi. Avant de vouloir changer quiconque, il faut vouloir se changer soi.

Posséder la Bienveillance, c’est savoir pardonner à l’autre de n’être pas celui que l’on voudrait qu’il soit.

La Légèreté, c’est la capacité à reconnaître que rien, dans la vie, n’est aussi grave que ce que l’on croit. C’est la joie qui se trouve dans la faculté à vivre pleinement l’instant présent sans crainte pour l’avenir et sans regret du futur. C’est l’aptitude à relativiser, à prendre du recul, à se dissocier de ses émotions, à aborder les choses avec sérénité, à mettre de l’enthousiasme dans tout ce que l’on fait.

A réussir à même faire peu de cas de la vie et de la mort, qui sont inéluctables et auxquelles personne n’échappe de toutes façons.

La Légèreté, c’est la qualité de celui qui est dans la non-résistance à ce qui est, dans l’acceptation des choses qui échappent à son contrôle, qui comprend que l’attitude la plus sage consiste à les laisser être et qui sait se laisser habiter par la joie inconditionnelle du lâcher-prise.

Posséder la Légèreté, c’est savoir flotter au dessus du monde et le regarder en souriant.

La Modération, c’est la capacité de vivre dans la « sobriété heureuse » chère à Pierre Rabhi : sans surplus, sans opulence, sans profusion. C’est savoir réévaluer, avec honnêteté et clairvoyance, ses véritables besoins à chaque instant et y répondre. C’est comprendre que l’invention permanente de nouveaux besoins nous entraîne dans le cercle vicieux désir-plaisir-souffrance et ne fait que nous éloigner du bonheur. Vivre avec modération, c’est reconnaître que nous vivons dans un monde de surabondance et que nous avons tendance à en abuser : trop de bouffe, trop de fringues, trop d’objets inutiles, trop de sorties, trop de potes, trop de boulot… Et qu’à en avoir toujours trop, nous en voulons toujours plus.

C’est l’aptitude à s’autolimiter, à distinguer ce qui relève du nécessaire et du superflu, du besoin et du caprice, du plaisir éphémère et du bonheur durable.

C’est la capacité à reconnaître que notre temps et notre énergie sont limités et qu’il vaut mieux ne pas trop charger sa vie et son esprit de choses qui ne sont pas nécessaires. C’est la qualité de celui qui sait dire non : Non aux sirènes de la consommation, non à tous les événements auxquels ont est invités, non à ces personnes avec qui nous ne partageons plus rien, non au patron qui veut nous surcharger et également non aux émotions dévastatrices et à leur expression car la modération se vit aussi d’abord et avant tout à l’intérieur de nous.

Posséder la Modération, c’est savoir trouver son bonheur dans les choses les plus simples.

La Vigilance, c’est la capacité à rester toujours pleinement conscient de ce qui se passe autour de nous, de voir les choses telles qu’elles sont et de détecter, pour mieux la neutraliser, toute la négativité qui nous entoure sous forme de manipulation, de colère, de mauvaise-foi, de tentatives d’excitation des passions et des peurs qui habitent chacun d’entre nous.

C’est la capacité à distinguer le vrai du faux, à faire la différence entre ce qui relève de nous de ce qui n’en relève pas et à dire stop aux abus, aux comportements manipulateurs, aux réactions que l’on voudrait nous imposer de l’extérieur. C’est la capacité de voir dans nos émotions des stimuli et des alertes importants mais à ne pas baser notre comportement et nos décisions uniquement sur elles, à comprendre qu’elles ne sont qu’une perception de la réalité et non la réalité.

Etre vigilant, c’est également savoir reste en cohérence avec soi-même, honnête avec les autres, authentique. C’est s’écouter sans se mentir, savoir poser ses limites et identifier ceux qui veulent en abuser, mais sans partir du principe qu’il y aura forcément abus ou mensonge (ce qui distingue la vigilance de la méfiance ou du scepticisme)..

Posséder la Vigilance, c’est être toujours maître de soi, de ses décisions et de sa vie.

Voilà. Je m’engage donc solennellement à dorénavant m’efforcer de respecter ces qualités chaque jour et à tenter de me montrer toujours plus humble, plus bienveillante, plus légère, plus modérée et plus vigilante. Je ne dis pas que j’y arriverai – et certains d’entre vous se diront peut-être que j’ai du pain sur la planche (et je ne les détromperai pas!) – mais ça sera mon cheminement, et le chemin, comme chacun sait, compte bien plus que la destination.

Afficher l'image d'origine

Et vous? Quelles sont les 5 griffes de votre collier? 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s